Ville de Trébeurden

 

Accueil > Jumelages > Parrainage de Vilcelele (Roumanie)

Parrainage de Vilcelele (Roumanie)

Un engagement sur du long terme...

L’origine du parrainage

Cet engagement de Trébeurden vers la Roumanie est né en 1989, lorsque le conseil municipal a répondu favorablement à une initiative européenne visant à empêcher la destruction des villages roumains, entreprise par Ceaucescu, pour en faire des surfaces agricoles. L’idée, lancée par l’association " Opération Villages roumains " basée en Belgique, est de parrainer des villages roumains avec des villages d’Europe de l’Ouest afin d’enrayer ce processus.
C’est ainsi que Trébeurden devient le « parrain » du village Vilcelele de 2 000 habitants et situé à 150 kms de Bucarest. En décembre 1989, la chute du régime de Ceaucescu entraîne l’ouverture des frontières. Six communes du Trégor, ayant adhéré à l’association " Opération Villages roumains ", décident d’organiser un convoi et de se rendre sur place. Loïc Le Grouiec est le représentant du conseil municipal de Trébeurden pour cette opération.

Le premier convoi

En avril 1990 le premier convoi, composé d’un camion d’une capacité de 85 m3 et de 3 camionnettes d’intendance entièrement financé par les 6 communes, parcourt les 3 000 km qui séparent les deux communes. Au retour, le constat des bénévoles est affligeant. Les conditions de vie de ces villageois sont difficiles : ils vivent sans eau sans sanitaire et leur réseau électrique est défectueux. De plus, les participants au convoi ont un fort sentiment de frustration car au terme d’un voyage, ils n’ont pu passer que quelques heures avec les villageois roumains.
Dès son retour, le conseil municipal par la voix de Loïc Le Gruiec prend la décision de réitérer l’expérience et de formaliser l’engagement par la création d’un groupe communal. C’est ainsi que le " Groupe Solidarité Roumanie " de Trébeurden voit le jour en 1991 pour l’organisation de convois Trébeurdinais vers Vilcelele. Des appels à la générosité sont alors lancés, les dons affluent de partout : en argent, en vêtements, en médicaments, en matériel médical, en fournitures scolaires.... Au mois de mai 1991, 6 personnes prennent 2 camionnettes la direction de Vilcelele.

Les convois suivants

Depuis tous les ans, des Trébeurdinais et quelques voisins du Trégor vont rendre visite à nos amis roumains. Jusqu’en 1997, des camionnettes ont assuré le transport des vêtements, médicaments, fournitures scolaires, produits alimentaires ... En 1998, le groupe Solidarité Roumanie franchit une nouvelle étape pour ses convois en assurant le transport par un poids lourd ce qui permet de convoyer plus de volume et d’étendre l’action. Maintenant le groupe aide également l’orphelinat et l’hôpital de Rimnicu Sarat en lui emmenant du matériel médical. C’est dans cet établissement que sont soignés les habitants de Vilcelele.

Le financement des actions

La commune de Trébeurden apporte 15 à 20 % des ressources nécessaires au Groupe Solidarité Roumanie. Pour le reste, le financement provient de :

-  La soirée Cabaret, organisée tous les ans ou tous les deux ans selon les besoins en finances. La recette va entièrement au profit de l’action.

-  Les dons privés, toujours les bienvenus,

-  Une bourse aux vêtements annuelle. Cette vente, où jouets et vêtements sont vendus entre 1 et 4 euros, représente environ 20 % du budget annuel. Elle peut être organisée grâce à la générosité des habitants de Trébeurden et des villes avoisinantes car les dons de vêtements sont, chaque année, très importants.

Un parrainage pour quelles actions ?

-  Une distribution de vêtements : Depuis 2003, les bénévoles distribuent 6 tonnes de vêtements à chaque voyage à près de 1 400 habitants de Vilcelele soit 10 pièces de vêtement par personne.

-  L’amélioration des conditions de vie des enfants : Ils reçoivent à chaque voyage des fournitures scolaires et des produits d’hygiène. Mais au delà, les bénévoles s’attachent dans la mesure de leurs possibilités à contribuer à l’entretien de l’école. Ainsi, l’eau courante a été installée, par les membres du groupe, dans les deux écoles pour que chaque enfant puisse prendre au moins une douche par semaine. Au dispensaire, une pompe à eau et un chauffe eau solaire ont été mis en service.

(JPG)
Installation d’une pompe dans le puits d’une école à Vilcelele

-  Les bourses scolaires : En Roumanie, 9 enfants sur 10 arrêtent leur scolarité à 15 ans pour aider leurs parents dans les champs. Pour favoriser la scolarité des enfants, le groupe offre, depuis 1996, la possibilité à des enfants d’accéder aux études secondaires voire à l’université. Outre les frais scolaires, l’association prend en charge l’hébergement et la nourriture de l’enfant soit un coût total par enfant d’environ 15 euros par mois. Chaque année, cinq à six enfants désignés par l’école bénéficient de cette opportunité.

-  Un soutien à l’hôpital de Rimnicu Sarat : Grâce au soutien du Lion’s club de l’Ouest et à la générosité des hôpitaux de la région, l’hôpital de Rimnicu Sarat est équipé d’un grand nombre de lits, de fauteuils roulants, d’équipements nécessaires à l’installation de cabinets dentaires, d’électrocardiographes ....

(JPG)
Déchargement de matériel à l’hôpital de Rimnicu sarat

-  Un soutien à l’orphelinat de Rimnicu Sarat : Chaque voyage est l’occasion d’une visite aux enfants avec une distribution de vêtements et de jouets. L’espoir d’apporter un peu de réconfort et d’affection à tous ces enfants abandonnés !

L’année 2006

En 2006, La mobilisation de la population trébeurdinaise et des environs est toujours aussi présente : le matériel hospitalier, les vêtements, les fournitures scolaires, les produits d’hygiène .... Cependant des problèmes administratifs entre les douanes roumaines et la mairie de Vilcelele, n’ont pas permis de s’y rendre, le terme du périple a donc été Rimnicu Sarat. Le convoi constitué en fonction de cette destination a été composé d’un semi-remorque de 90 m3 chargé de matériel hospitalier et de 7 tonnes de vêtements qui seront distribués, par les œuvres sociales de la ville, aux plus démunis.

(JPG)
Monument de Tirgu Murès

Le parrainage de Vilcelele, 16 ans après

Après 15 ans d’existence et alors que les médias ne font plus état de la situation en Roumanie, le parrainage reste vivant, les membres du « Groupe Solidarité Roumanie » ont su établir un lien direct entre ceux qui donnent et ceux qui reçoivent. Chaque année, au retour du périple, un film est projeté. Il montre le quotidien des habitants de Vilcelele mais aussi la joie qu’ils éprouvent lors des visites annuelles.

(JPG)
Une famille en charette à Vilcelele

Cette soirée est propice aux échanges, une manière pour les bénévoles de partager leur vécu et de répondre aux interrogations sur les conditions de vie, encore très rudimentaires, des habitants de Vilcelele et sur le niveau de soins à l’hôpital.
Car globalement, la situation en Roumanie ne s’est pas beaucoup améliorée en 16 ans. Les principales améliorations concernent l’état des routes, le réseau téléphonique, notamment grâce à la mise en place de réseaux mobiles, et ce même à Vilcelele ! Pour le reste, les habitants de Vilcelele vivent toujours en autarcie, sans eau courante. L’école et le dispensaire fonctionnent en partie grâce à nos installations et à vos dons.

L’avenir ?

Qu’espérer pour l’avenir ? Que les convois s’arrêtent mais pour des bonnes raisons... Que les conditions de vie deviennent décentes pour tous les villageois roumains. Malheureusement, la politique pratiquée dans le pays tend à favoriser les villes au détriment des villages et dans ces conditions, il y a fort à parier que le chemin sera long avant que leur situation ne s’améliore de façon significative.
L’action du « Groupe Solidarité Roumanie » garde aujourd’hui tout son sens et continuera...

Contacts

-  Retrouvez les membres du groupe dans la liste des commissions,

-  Pour renseignements ou dons : Gérard Chartie au 02 96 23 59 82 ou Courriel